Four alliances exist: the feeling of lack

Note: This blog is in French…I’m using Google to help translate…hopefully, its essence!

existence !

Le néant, peu à peu, étend son empire. Les licenciements, le délaissement, les dépressions, l’angoisse, finissent par se fondre en un immense sentiment d’inexistence. Et c’est cela, précisément, qui nous permettra d’exister.

Au départ, il y a le sentiment d’inexistence, qui me révèle qu’il n’y a rien. Mais s’il n’y a rien, tout est rien, toutes les choses sont des riens. A moins d’espérer d’improbables anomalies, qui provoqueraient quelque existence au sein de tel ou tel rien, la seule possibilité pour exister est de se situer à la limite des riens. Car il faut bien que les riens se distinguent, en sorte qu’à leur limite commune, quelque chose se produit, comme une différence. Tel est le sens de notre amour des confins, de notre attirance vers les rivages, et de notre désir pour les peaux, les courbes et toutes les surfaces visibles.

C’est dans le rien que tout se devine…

View original post 8 more words

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s